Les Chemins du Québec

Suivez Louise, fille du Roy dans La Rochelle !

 

La Rochelle est toute pleine de lieux évocateurs du Québec. On en dénombre une cinquantaine d’où l’on peut voir que depuis le XVIè siècle, le « port canadien » n’a cessé de regarder vers le Saint-Laurent. 15 de ces points, réellement et fortement ancrés à cette histoire avec la Nouvelle France, ont été retenus pour tracer une balade.
Proposé par la Direction des affaires culturelles de la Ville, argumenté par les étudiants de l’Université et leur professeur Mickaël Augeron, ce parcours d’une heure trente environ permet, en se tenant dans le périmètre du centre ville, de découvrir les diverses facettes nord américaines de La Rochelle et de mieux comprendre quelles furent ses relations avec le Québec.

À l’enseigne du Canada

Pour cette balade en solo, le visiteur peut se saisir du dépliant à disposition en mairie, à l’Office de tourisme et dans tous les musées.
Chaque station du tracé est signalée par une « Louise Fille du Roy » (en référence aux orphelines et jeunes femmes de condition modeste qui peuplèrent les colonies), la mascotte créée par l’artiste Grossesouris.
Le détail le plus discret : l’enseigne « Aux plombs du Canada », à l’angle des rue de la Ferté et des Gentilshommes, sans doute en écho à telle boutique qui armait les colons au temps du commerce des peaux, est aussi important que le patrimoine évident : les deux tours du Vieux-port que les migrants laissaient derrière eux.
À des degrés divers, ces lieux replacent Québec sur le même 46e nord que La Rochelle d’où furent armés quantités de navires pour la migration, la pêche, les échanges économiques et humains. Sous d’autres formes, ils perdurent aujourd’hui.

Laisser un Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>