La Rochelle : centre de documentation sur le Canada parmi les plus importants d’Europe

En décembre 2013, la Bibliothèque Universitaire de La Rochelle s’est vue remettre par l’Ambassadeur du Canada un fond documentaire rassemblant 10 000 ouvrages et revues scientifiques. Ce don, qui à l’origine comprenait plus de 20 000 livres, a été réparti au sein des bibliothèques universitaires de La Rochelle, Limoges et Poitiers en fonction de leurs spécialités scientifiques.

A l’origine de cette opération, la fermeture de la bibliothèque du Centre culturel canadien à Paris : point de convergence des disciplines, des langues, et des cultures vivantes de toutes les provinces du Canada. Dans le même temps intervient le déménagement, à l’université de Paris III – Sorbonne Nouvelle, d’une autre institution lotie dans les locaux de la Délégation générale de Québec à Paris : la bibliothèque Gaston Miron.

L’opportunité

Intervient alors Didier Poton de Xaintrailles, professeur d’Histoire moderne à UFR des Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines – Université de La Rochelle. Membre du Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA La Rochelle) et du Conseil scientifique de l’Institut des Amériques (IDA, Paris), il se rend régulièrement dans ces deux bibliothèques où il effectue des recherches sur les « Relations économiques entre la France et le Canada ».

« J’ai profité de la fermeture de ces bibliothèques à Paris pour obtenir de l’Ambassade du Canada le transfert des ouvrages du Centre culturel Canadien à La Rochelle, Limoges et Poitiers ; un transfert qui n’aurait pu se réaliser sans le soutien de l’Institut des Amériques et l’engagement de Gérard Blanchard, président de l’Université de La Rochelle », souligne l’enseignant.

Ce qu’il faut savoir

L’Université de La Rochelle fait partie d’une chaire d’études sur le Canada appartenant au pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) Limousin-Poitou-Charentes. Créée en 2012 par Didier Poton de Xaintrailles, André Magord (université de Poitiers) et Guy Clermont (université de Limoges), elle fut un atout important dans la négociation avec le Canada. Son objectif : le développement de programmes de recherche sur et/ou en lien avec le Canada dans les domaines des sciences sociales et de la société, des sciences politiques, de l’éducation et des questions linguistiques.

Des retombées à l’international

Les trois universités partenaires ont chacune leur domaine d’expertise. Le laboratoire de La Rochelle est spécialisé dans les Sciences humaines et sociales, Limoges dans la littérature francophone canadienne, Poitiers dans la littérature anglophone canadienne.

Grâce au travail des bibliothécaires depuis 2014, l’ensemble de ces ouvrages et revues scientifiques est désormais accessible à l’international par les chercheurs. Il contribue à faire de La Rochelle l’un des centres de documentation sur le Canada les plus importants en Europe mais aussi l’un des sites de recherche en Sciences humaines et sociales les plus dynamiques.

Laisser un Commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>